La Bourgogne, le vignoble et ses «climats»

La Bourgogne, le vignoble et ses «climats»

En 2010, la ville de Dijon s'est fortement impliquée au sein de l'association pour l'inscription des «climats» de Bourgogne au patrimoine mondial de l'Unesco. Il s’agissait de préparer le dossier de candidature qui devra être déposé auprès des autorités françaises à l'automne 2011.

Depuis deux mille ans, la persévérance des hommes alliée aux conditions physiques et naturelles ont fait de ce site culturel un géosystème cohérent, creuset exemplaire des vignobles de terroir. Villes des parlementaires édictant les règles, Dijon et Beaune apparaissent clairement comme les véritables lieux historiques du pouvoir et de la force économique ayant toujours influé l'ensemble du vignoble de la Côte.