Cellule emploi, écoute et mise en confiance

Cellule emploi, écoute et mise en confiance

La relation de confiance portée à François Rebsamen, sénateur-maire de Dijon et à la municipalité dijonnaise concernent les multiples aspects de la vie quotidienne des Dijonnais. Dans une conjoncture économique dégradée, l’emploi est une préoccupation de tous les instants au point de déclencher, en 2010, plus de mille demandes auprès de la cellule emploi du cabinet du maire.

Les actions mises en place s’inscrivent parfaitement dans la répartition des rôles dévolus à l’État et aux collectivités territoriales dans la conduite des politiques économiques ou de la défense de l’emploi. Nul autre territoire de proximité que celui de la commune, et particulièrement Dijon, a la capacité de fédérer les leviers économiques en faveur de l’emploi, de tirer le meilleur parti du développement urbain, de s’emparer de tous les dispositifs nationaux pour les amplifier et les valoriser.

Sachant également mobiliser les compétences et la créativité, la ville de Dijon favorise elle-même des démarches innovantes Plus que jamais, en 2010, les cafés de l’emploi, les emplois citoyens associatifs ou encore l’accès au permis de conduire à l’intérieur d’un dispositif d’accompagnement renforcé vers l’emploi et la formation, témoignent de l’engagement de la ville de Dijon en faveur de l’insertion professionnelle.

Placée en veille permanente et force de proposition pour la municipalité, la cellule emploi du cabinet du maire inscrit son action dans une démarche qualitative, de complémentarité entre dispositifs existants. Elle relaie également toute la dimension de recours et de solidarité incarnée par le sénateur-maire dans ses fonction de premier magistrat municipal.

Ayant à connaitre de nombreux contextes de détresse liés à la situation de l’emploi, elle crée un premier climat d’écoute et de confiance, facteur de considération et de réappropriation du processus d’insertion.